Addicts au bus Santé Jeunes

0
290

Le bilan est positif pour les premières interventions du bus Santé Jeunes au collège Jean Giono de Nice. Le but : prévenir et sensibiliser les adolescents à toutes sortes d’addictions. Alcool, tabac, drogues, jeux vidéos… Autant d’addictions qui peuvent toucher les adolescents, qui ont soif d’expérimentation. Pour lutter contre ces fléaux, la prévention est le meilleur remède. Le président du Conseil Général des Alpes-Maritimes Eric Ciotti a dévoilé ce lundi au collège Jean Giono, le bus relooké aux couleurs de la campagne « Kéfa » (tu fais quoi ?). A son bord, deux intervenantes de la mutualité française animent deux ateliers. L’un basé sur la réflexion personnelle avec la psychologue Charlotte Lamoine ; l’autre sur les risques physiques et psychiques des addictions avec l’animatrice Loetitia Saint-Blacard. Durant l’année scolaire, elles s’arrêteront dans 33 collèges du département.

A l’écoute des préoccupations

« Une heure c’est trop court, les enfants ne veulent pas descendre du bus, ils demandent même à empiéter sur la récréation » s’enthousiaste la psychologue. Grâce à la réflexion et l’introspection, les élèves sont éclairés sur les choix qu’ils font dans la vie quotidienne. A travers des diaporamas, les adolescents ont pu discuter des risques d’une consommation de drogue, de tabac ou d’alcool. Les addictions virtuelles aux jeux vidéo, réseaux sociaux et jeux d’argents ont aussi été évoqués. Le contact passe naturellement, les émotions prennent le dessus. Les collégiens s’ouvrent, répondent aux questions et évoquent leurs doutes. « On va avec eux, vers ce qu’ils ont envie de dire, pour répondre à leurs préoccupations » insiste Loetitia Saint-Blacard. Les collégiens ressortent du bus, grandis de cette expérience avec une brochure de sensibilisation à la main. Prochain arrêt du bus Santé Jeunes : Beaulieu.

Virginie Paoli