Les librairies attendent la sortie du dernier Astérix et Obélix

0
79
Le tome 35 d'Astérix et Obélix avait été vendu à 5 millions d'exemplaires
Le tome 35 d'Astérix et Obélix avait été vendu à 5 millions d'exemplaires

Le 36e tome des aventures d’Astérix et Obélix sort ce jeudi. Mais 54 ans après leur création, les deux Gaulois préférés des Français ont-il encore la cote ? A Nice, la plupart des libraires ont fait le plein d’exemplaires, sûrs du succès à venir.

A la librairie Jean-Jaurès de Nice, Le Papyrus de César, dernier tome des aventures d’Astérix et Obélix, n’a « pas encore » été lu par les vendeurs. Par Toutatis! Ce n’est pas faute d’avoir 200 exemplaires qui attendent sagement dans la réserve!

Certains clients se sont montrés moins patients: une cinquantaine de bandes dessinées ont déjà été réservées pour jeudi. En 2013, « la librairie avait du réapprovisionner ses stocks d’Astérix chez les Pictes, pour en vendre entre 500 et 600« .

L’une des bandes dessinées les plus célèbres du monde

A cette époque, même la librairie du Paillon, spécialisée dans les livres d’histoire, en avait commandé une vingtaine, pour les adeptes et les enfants du quartier. Après tout, Astérix est la première BD vendue en France et dans le monde, avec 365 millions d’exemplaires écoulés depuis sa création, en 1961.

Source Idé

Le Papyrus de César a été imprimé en 2 millions d’exemplaires et traduit en 22 langues, car 50% des ventes d’Astérix et Obélix proviennent de l’étranger.

Nicolas Chaldjian, gérant d’Alfa BD, prédit que ce 36e tome sera « la plus grosse vente de l’année » même si, « effectivement, c’est dur de remplacer Goscinny ».

Après la disparition du scénariste en 1977, Albert Uderzo avait essayé tant bien que mal de faire vivre, tout seul, l’esprit Astérix. « Une longue descente aux enfers », selon le gérant de BD Fugue, Paul Di Battista.

Un tome prometteur

Depuis 2013, Jean-Yves Ferri (scénario) et Didier Conrad (dessin) ont pris la relève. « Même s’ils sont nouveaux dans l’affaire, ces deux garçons sont à leur aise sur ce deuxième album, expliquait Albert Uderzo au Figaro, en août. [Ils] m’ont même bluffé avec cette nouvelle intrigue. René Goscinny et moi avions le sentiment d’avoir tout dit dans Astérix. La preuve que non. »

Paul Di Battista n’a pas encore fini de lire les 48 pages, mais il est du même avis: « Ça commence très bien! Il y a pleins de jeux de mots, on retrouve le choc entre le passé et le présent. C’est assez rigolo, on n’est pas du tout dépaysé. »

Thierry Dessouche, lui, explique qu’il attendra « trente ou quarante ans » avant de mettre Le Papyrus de César dans sa librairie de livres anciens, preuve qu’Astérix et Obélix sont intemporels.

Kim Chaze

Tweet : #LePapyrusDeCésar, dernière #BD d’#Astérix et #Obélix, arrive ce jeudi. Les librairies sont dans les starting-blocks à #Nice06