Les casques de réalité virtuelle : un avenir en question

0
120
En plus de casque de réalité virtuelle, HTC fournit aussi des joysticks

Les casques de réalité virtuelle arrivent tout doucement sur le marché depuis le début de l’année. Le constructeur taïwanais HTC lance le sien aujourd’hui. Pour certains c’est une révolution technologique mais la question se pose quant à sa longévité et ses futures utilisations.

 « Ce n’est que le début, il est trop tôt pour s’avancer ». C’est l’avis de Michel Thomazeau, président directeur général du studio de développement de jeux vidéo Cubical Drift à Cannes, sur l’avenir des casques de réalité virtuelle. Depuis le début de l’année, ces derniers se multiplient. Le constructeur taïwanais HTC doit livrer ses premiers modèles aujourd’hui. L’engouement est important autour de cette nouvelle technologie mais est-ce que cette tendance va durée dans le temps ?

Un potentiel dans de nombreux domaines

Pour Michel Thomazeau, « les utilisations de la réalité virtuelle sont nombreuses, il n’y a pas que dans le jeux vidéo ». Et les exemples sont là surtout dans l’audio-visuel. D8 va diffuser ce soir son émission La Nouvelle Star en vision 360° pour les possesseurs de ces casques, une première en France. Marc Dorcel, le producteur de film pornographique, s’est lui aussi immiscé dans la brèche et propose du contenu pour adulte en totale immersion. La diversification est importante et devrait permettre un développement de la réalité virtuelle. Mais pour Michel Thomazeau, ce n’est pas ces applications qui démocratiseront cette technologie : « Le plus gros potentiel reste pour moi le professionnel. Dans des agences immobilières, par exemple, on pourra visiter des appartements sans avoir à se déplacer ». Des atouts qui offriront peut-être un bon avenir à ces casques.

Le jeux vidéo reste sa rampe de lancement

Quand on parle de réalité virtuelle, on ne peut la dissocier de l’univers vidéo-ludique. De nombreux studios s’y mettent,, et pensent déjà leur jeux pour cette technologie. A l’école des métiers du jeux-vidéo Créajeux à Nîmes, les étudiants travaillent déjà avec ce nouvel outil. « C’est une nouveauté intéressante et ça permet de faire des choses différentes, explique Albin Fua, responsable de la communication de l’établissement, mais il reste encore quelques soucis à régler ». Comme tout produit récent, il y a des améliorations à apporter : « Avoir un écran collé aux yeux, je ne sais pas si c’est bon et il y a encore le problème de la perte d’équilibre et de la sensation de nausées » confie Albin Fua. Mais il reste optimiste quant à l’expansion de cette nouvelle technologie : « Il faut attendre encore 1 ou 2 ans et si les prix baisses, il y aura un intérêt grandissant je pense ».

Infographie du marché de la réalité virtuelle

Les casques de réalité virtuelle se livrent bataille

Etienne Tauveron & Benjamin Sautrey

Crédit photo : Jérôme Colombain