La verticale de la Tour Eiffel : un défi unique

0
30
Arrivée d'un athlète à la Tour Eiffel. Crédit photo : AFP PHOTO / MARTIN BUREAU

La seconde édition de la verticale de la Tour Eiffel se déroule ce jeudi 17 mars. Au départ, 100 concurrents, professionnels et amateurs. Leur objectif : monter le plus rapidement les 1665 marches.

« J’ai vraiment hâte d’arriver à Paris, j’y pense tous les jours. C’est un défi personnel de faire cette course mythique ». C’est l’état d’esprit de Nico Fortineau, participant amateur de la verticale de la Tour Eiffel. Le cadre de l’épreuve a largement influé sur son choix. Habitué aux ultras-trails (compris entre 160 et 200 kilomètres), il compte réaliser une performance de premier plan.  Son objectif  est de « réaliser l’ascension en 9 minutes, 9 minutes 15 ».  Et d’accrocher le podium chez les amateurs.

Une compétition de haut niveau

40 athlètes élites internationaux vont s’affronter pour cette deuxième édition. Tous ont été sélectionnés par un comité d’experts internationaux du running. Les tenants du titre et les meilleurs français seront présents. Paul Mathou est très ambitieux sur cette course. « Je souhaite terminer dans les 10-15 premiers. J’ai le potentiel pour faire un bon résultat. Il y a un réel niveau mondial ». 

Des spécialistes du trail comme Renaud Jaillardon s’apprêtent à vivre une expérience à part. Pourtant professionnel, il espère « ne pas être ridicule » en terminant parmi les meilleurs représentants français. C’est un sentiment étrangement partagé par Oriane Riccitello, vainqueur de la première édition de la Verticale à Lyon. « Je suis un peu une touriste par rapport aux purs spécialistes ».                  

Une préparation spécifique

Paul Mathou souhaite être le plus rapide possible. Il a suivi un entraînement spécifique en côte : « J’ai répété un tempo sur une dizaine de minutes sur une montée raide »Pour Samuel Marrafi, médecin du sport, cette compétition lui tient à cœur. Pour se préparer au mieux, il s’est concentré sur l’efficacité et la qualité. « J’ai fait beaucoup de renforcement musculaire comme des abdos et du gainage. Et aussi du fractionné en escaliers ». Cette montée de la Tour Eiffel sera sa première course d’escalier. Et dire que deux jours après, il enchaînera par le Trail du Mont-Ventoux. Un sacré programme.      

 

Article rédigé par Maxime Bouhier et Baptiste Galipaud 

Crédit photo : AFP PHOTO / MARTIN BUREAU