JO 2016 : Les nageurs français attendent d’être repêché

0
119

Les championnats de France de natation se sont terminés dimanche à Montpellier. Avec des minima stricts, seuls dix nageurs ont obtenu leurs qualifications pour Rio. Mais la Fédération peut encore en repêcher douze.

Ils sont 10 à avoir réussi l’exploit. Huit hommes et seulement deux femmes. Et ce mercredi, ils seront au maximum douze à être repêchés ce mercredi par la Fédération Française de Natation (FFN). Pour ces Jeux Olympiques de Rio, la FFN a décidé de n’envoyer que les élites de la natation française. Objectif, avoir tous les nageurs qualifiés en finale olympique. Mais pour l’instant, la stratégie n’est pas payante. À Londres en 2012, 29 nageurs ont représenté la France, à Rio, ils ne seront que 22 au maximum. La faute à des minima bien trop stricte. « Ils sont certes très compliqués, mais je pense que la Fédération veut constituer une équipe « Elite » » confie Charlotte Bonnet.

Cloé Hache, jeune nageuse de l’Olympique Nice Natation n’est pas du même avis que ça coéquipière, « C’était assez difficile à faire. On l’a remarqué, il n’y a que 5 ou 6 personnes qui se sont qualifiées pour les Jeux », et voit les limites de la décision de la FFN. « Quand on fait la course, on ne pense pas au temps donné pour se qualifier, mais au temps de repêchage. Du coup, ça ne sert à rien d’avoir des temps compliqués si une fois arrivé, on a fait le temps pour être repêché. Ce n’est pas le but d’une sélection olympique normalement ».

Yannick Agnel repêché ?

Champion olympique en titre sur le 200 mètres nage libre, Yannick Agnel n’est pour le moment pas qualifié pour défendre son titre l’été prochain. Officiellement troisième de la finale nationale derrière Jérémy Stravius et Jordan Pothain, le Nîmois est certain d’avoir touché la marque en second. Avec un chrono de 1’46’’99, Agnel est tout de même bien parti pour être dans les six nageurs hommes que la Fédération s’est autorisée à repêcher ce mercredi. « C’est difficile de porter un jugement sur ce sujet parce que Yannick est mon ami et j’aimerais forcément qu’il puisse nager à Rio le 200 mètres nage libre » avoue Charlotte Bonnet, « Mais Jordan Pothain, mérite amplement sa place. Nous allons devoir attendre mercredi le verdict ». Jordan Pothain a tout simplement fait « des temps exceptionnels » pour Cloé Hache.

Jordan Pothain a créé l’exploit en devançant Yannick Agnel en finale du 200 mètres nage libre.
CP: Panoramic

Autre surprise, la non-qualification de Florent Manaudou au 100 mètres nage libre. S’il a réalisé les minima, il n’a terminé que 3ème de la finale. La Fédération n’a choisi de ne qualifier que les deux premiers de chaque épreuve. Mais le champion olympique 2012 a réalisé les minima demandés par la Fédération Internationale et sera certainement repêché lui aussi. « C’était un pari risqué de s’aligner sur 50 et 100 mètres, mais je trouve ça bien de sa part de tenter le coup. Il aurait pu faire une meilleure gestion de course pour rentrer dans les temps demandés » analyse Charlotte Bonnet avant de relativiser, « Je sais qu’il est imbattable sur 50 et il sera très fort cet été ».

Pénurie chez les dames 

Si chez les hommes, Jérémy Stravius a survolé ces championnats, « Il a été fort et polyvalent cette semaine et a prouvé que les critères étaient durs mais réalisables. C’est un pilier en Equipe de France et notamment dans les relais », estime Charlotte Bonnet. Chez les femmes, la France est très mal partie pour réaliser de beaux Jeux Olympiques. Avec pour seules qualifiées Charlotte Bonnet et Coralie Balmy, les chances de médailles sont moindres. Et la liste des repêchés de mercredi est de fait très attendue.

Notamment par Anna Santamans, qui a échoué à deux centièmes du temps fixé par la FFN. « Anna va être repêchée bien sûr. Pour moi c’est acquis. Elle n’est pas loin du temps. Je pense que quand elle est sortie de l’eau, elle s’est dit qu’elle allait être repêchée » confie Cloé Hache. La niçoise a également impressionné sa coéquipière d’entraînement Charlotte Bonnet, « Anna m’a surpris cette semaine avec un excellent temps. J’espère qu’elle sera repêchée, ça serait dommage qu’elle ne puisse pas s’aligner sur le 50 nage libre à Rio ».

Crédit Photo : Panoramic

Jérémy Ballester, Louis-Bertrand Brutin