Intoxication des enfants au cannabis : à Nice, les médecins sont-ils bien informés ?

0
40
Le nombre d'intoxication au cannabis a plus que doublé, en lien avec l'augmentation de sa consommation. Photo Mathilde Jager

L’ingestion accidentelle de cannabis chez les enfants de moins de 10 ans a augmenté en 2014. La région PACA est à la deuxième place des régions les plus touchées selon l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM). A Nice, les médecins ne sont pas particulièrement informés sur le problème.

39 cas d’intoxication pédiatrique au cannabis ont été comptabilisés en PACA l’année dernière. C’est le bilan d’une étude faite par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM). Derrière cette expression farfelue se cachent des enfants, en majorité de moins de deux ans, ayant accidentellement avalé du cannabis.

À l’échelle française, 247 cas ont été recensés en 2014 contre 151 cas l’année précédente. L’intoxication pédiatrique au cannabis est donc en hausse de 60%.

Les médecins peu informés

«Si je reçois dans mon cabinet un enfant ayant ingéré de la résine de cannabis ou de l’herbe, explique le docteur Corinne Brunet, médecin généraliste à Nice, j’appelle directement le centre antipoison ou l’hôpital Lenval. Je n’ai pas de connaissances sur le sujet donc je ne prendrai pas de risques.»

Après avoir contacté de nombreux médecins, tous répondent la même chose : ils n’ont pas eu de cas et ne peuvent pas répondre à des questions précises. La région PACA est pourtant la deuxième région la plus touchée après l’Île-de-France.

Cinq régions sont particulièrement touchées par les intoxications pédiatriques au cannabis en 2014. Chiffres: ANSM

Les informations de base : symptômes et numéros d’urgence

Les seules informations que les médecins fournissent sont des données «officielles » et généralistes : les symptômes d’un enfant ayant ingérer du cannabis sont un état nauséeux, un enfant endormi et/ou avec des troubles respiratoires.

RTL, par exemple, explique en détail les symptômes et les conditions dans lesquelles les enfants en bas âge sont susceptibles d’ingérer de la résine ou des «space cakes», petits gâteaux ou sucreries contenant du cannabis.

Premier réflexe si cela vous arrive : ne consultez pas votre médecin généraliste et appelez directement le 15.

Mais la meilleure solution reste cependant de ne pas exposer les enfants au cannabis ou, au mieux, ne pas en consommer!

Mathilde Jager