Enquête – Rire, un remède universel ?

0
98

Edito – La tête haute

Retour sur l’affaire Dieudonné 

En inventant la notion « d’humour noir », André Breton était bien loin de s’imaginer que 70 ans après, un hu- moriste serait interdit de spectacle à cause de ce type d’humour. On est au XXIème siècle et les mœurs sont supposées avoir évolué. Et pourtant, on ne finit pas d’innover. 9 janvier 2014 Dieudonné est interdit de représentation à Nantes.

Petit flash-back. L’humoriste Dieudonné connu pour ses sketchs polémiques s’apprête à partir en tournée pour présenter son nouveau spectacle « Le mur ». Tout le monde ne le voit pas de la même façon. Les poli- tiques par exemple. Un des producteurs de ce spectacle médiatique : Manuel Valls. Alors ministre de l’intérieur, il décide de saisir le Conseil d’Etat pour condamner l’humoriste à cause de ses paroles qu’il juge antisémites et de son geste de la « quenelle » qu’il considère raciste. Mais alors où est passé l’humour noir, le vrai ? Qu’aurait pensé Pierre Desproges, le numéro un de l’humour noir, qui riait des handicapés, des juifs ou des malades ? La liberté d’expression n’était-ce pas le point d’honneur de la France ? Des années de carrière, et voilà qu’en deux heures, sa cote de popularité monte en flèche. Dieudonné ne jouera pas à Nantes. Ses fans repartiront. La « grande gueule » de l’humour ne dira rien ce soir-là. Il se pliera à la décision de la justice. Manuel Valls a gagné sa bataille. Mais le sort n’a pas fini de s’acharner sur Dieudonné. Après l’épisode de la quenelle, il est accusé de blanchi- ment d’argent. Après avoir été accusé de blanchiment d’argent, il est interdit de séjour en Angleterre. Après une interdiction de séjour, son fils est arrêté par la police de- vant le théâtre « de la main d’or » pour violence. Dieudonné pensait en avoir fini avec les malédictions. Mais non. Ce théâtre de « la main d’or » qu’il loue pour pouvoir se produire a rejoint la bulle anti-Dieudonné. Les propriétaires veulent exclure l’humoriste du théâtre esti- mant que son contrat de location n’est plus valable. Son spectacle divise. Son humour aussi. Pourtant il continue ses représentations là où il le peut. Tout pouvait pourtant laisser croire qu’il foncerait droit dans le mur.

Pour lire l’enquête, cliquez ici : Enquête-Rire-EDJ

Enquête réalisée par Julien Brunon, Caroline Fayolle, Ottilia Ferey, Camille Daurès, Elodie Prin, Robin Puel et Laetitia Salomone.