Basket : objectif playoffs pour les Niss’Angels

0
50

Ce mardi soir les joueuses du Cavigal de Nice jouent leur va tout sur le parquet de Nantes. En cas de succès les Azuréennes valideront leurs tickets pour les phases finales du championnat. 

Avec le maintient déjà en poche, l’objectif quasi avoué du Cavigal de Nice sont les playoffs. « Une non qualification pour les phases finales serait une grande déception pour nous » confie Claude Pallanca manager du club, « on voulait surtout se maintenir en première division, mais l’appétit vient en mangeant » poursuit-il.  

Un objectif légitime au vue de la saison réalisée par les Niss’Angels (surnom des joueuses de l’équipe) : 18 victoires en 25 matchs. Avec des succès de prestige sur Montpellier et Villeneuve D’Ascq deux cadors du championnat. 

Un recrutement malin

Mais si Nice est à un tel niveau de performance, c’est avant tout grâce à un effectif de qualité. Claude Pallanca assure « on a saisi des opportunités l’été dernier en terme de recrutement. On a réussit à signer Courtney Hurt, la meilleure marqueuse du championnat l’an dernier. Et avec elle on engage aussi Djéné Diawara meilleure joueuse (MVP) du championnat en 2015 ». 

Courtney Hurt, l’ailière américaine affirme de son côté « j’ai vu des matchs de Nice quand elles jouaient en deuxième division. C’était vraiment une belle équipe et je voulais en faire partie ». 

Pour compléter cette formation, le Cavigal a réussit à attirer Romy Bar, internationale allemande. Et Hind Ben Abdelkader, grand espoir du basket féminin belge. « La direction du club a fait des efforts financiers. Mais après il faut souligner le travail du staff qui a réussit à faire jouer tout ce beau monde ensemble » certifie Claude Pallanca. 

Un destin à la Nanterre

La belle aventure niçoise rappelle le parcours de Nanterre en Pro A. L’équipe francilienne, alors promue en Pro A, était devenu champion de France. Rachid Meziane l’entraîneur des Niss’Angels, calme le jeu « On est encore loin de tout ça ! Il faut savoir être lucide et je pense que le club est à sa place. Mais si on a l’opportunité de viser plus haut on le fera ». 

Pour que le rêve continue, il faudra s’imposer ce soir face aux Déferlantes de Nantes pour conserver la quatrième place du classement. Un motif d’espoir pour les Niçoises, elles avaient dominé les Nantaises sur le score de 71-60 en janvier dernier.

Désiré Teivao

crédit photo : D.T