Badminton : les Bleus pleins d’espoir aux Championnats d’Europe

0
158

Les Championnats d’Europe de badminton ont débuté ce mardi à Mouilleron-le-Captif en Vendée. A un peu plus de trois mois des Jeux Olympiques, l’Équipe de France espère briller sur ses terres. L’occasion d’illustrer le travail fourni par les Tricolores pour performer au niveau international.

« Il faudra au moins rapporter une médaille ». Thibault Cambuzat, entraîneur des équipes de France U19 et U17 de badminton, confirme l’objectif annoncé lundi par Philippe Limouzin, directeur technique national, lors de la conférence de presse d’ouverture de ces Championnats. Si le chiffre peut sembler dérisoire, les Bleus ont pourtant de l’ambition. « Dès les quarts de finale, nos Français devront créer l’exploit pour pouvoir dérocher une breloque. Ne pas franchir les quarts serait un échec », explique Thibault Cambuzat.

Brice Leverdez et Delphine Lansac en chef de file

Meilleur Français, Brice Leverdez devra se défaire du champion d’Europe Jan O. Jorgensen en quarts pour monter sur le podium. « Brice est notre de chef de file. Il est capable de battre n’importe qui », confie l’entraîneur des jeunes de l’équipe de France. Une performance dans les cordes du numéro un français de 30 ans vainqueur de Jorgensen en février lors des Championnats d’Europe par équipes. Chez les filles, Delphine Lansac est toute aussi ambitieuse. « Elle progresse de jours en jours. Elle doit faire une grosse performance pour s’affirmer encore plus », assure Thibault Cambuzat. La jeune femme n’a en tout cas pas eu à s’employer lors du premier tour (victoire sur abandon). En double, Baptiste Carême et Ronan Labar auront également une belle carte à jouer.

Jouer à domicile, pas un avantage ?

Pour réaliser des exploits, les Bleus pourront compter sur le soutien du public. Pourtant, cet avantage pourrait vite se transformer en frein. « Jouer à domicile c’est du quitte ou double. Il y a de la pression à gérer », explique Thibault Cambuzat qui constate que les Tricolores font « de meilleurs résultats en terre étrangère ». Quatre mille personnes sont attendues aux Vendéspace pour les finales. Un soutien que la jeune Delphine Lansac (20 ans) prend avec le sourire. « J’adore jouer en France, ça me transcende », a-elle lancé au micro de L’Equipe 21.

Une génération qui monte

Cette 25e édition sera surtout l’occasion pour les Français de montrer leur progression. Avec une moyenne d’âge ne dépassant pas les 25 ans, l’équipe de France se prépare pour les années futures. « La formation fonctionne parfaitement. On est la deuxième nation chez les jeunes au niveau européen », se félicite Thibault Cambuzat. « Notre politique de développement du badminton est importante. Il reste simplement à réussir la transition des jeunes vers le niveau senior », continue-t-il. Pour cela, la Fédération française a fait appel à Peter Gade, ancien numéro un mondial, devenu directeur de la performance. « Son apport s’est déjà fait ressentir. Il adore la France, a une grosse expérience et aime relever les challenges », s’enthousiasme Thibault Cambuzat. Un apport qui montre qui montre l’ambition de la France de se « rapprocher des pays asiatiques », toujours aussi dominateurs de la discipline. Un titre cette semaine pourrait marquer les esprits.

Pourquoi le Badminton est un sport fait pour vous

Crédit photo : Badminton photo

Boris Calabrin et Jérémy Ballester